Batterie Saltzwedel-neu

La Batterie Saltzwedel-neu appartenait, pendant la Seconde Guerre mondiale, à la Marine Artillerie Abteilung 204 qui comptait plusieurs batteries le long de notre littoral. Comme beaucoup d'autres batteries, elle doit son nom à un personnage célèbre ou important de l'histoire allemande. En l’occurrence, il s’agit du commandant du sous-marin Reinhold Saltzwedel, de la Première Guerre mondiale.

La batterie a été entièrement construite dans les années 1941 et 1942. Elle se composait d'un poste central d’observation et de commandement, de quatre postes d’artillerie et de deux bunkers avec artillerie de campagne chargés de la défense des flancs. La batterie disposait d'une défense antiaérienne et de deux ou trois projecteurs. Elle n'était pas dotée d'une installation radar. Les soldats dormaient dans des bunkers et restaient dans des baraquements la journée. Les constructions étaient reliées entre elles par un réseau de passages.

La plupart de ces éléments sont encore présents. Les pièces d'artillerie ont été replacées dans les anciens postes. De nombreux bunkers ont été restaurés et réaménagés avec des objets authentiques. La Batterie Saltzwedel-neu est exemplative du mur de l'Atlantique. Son bon état de conservation la place parmi les principaux musées européens spécialisés dans les ouvrages de défense.

Atlantikwall
Atlantikwall
Atlantikwall
Atlantikwall
Atlantikwall
  • Aujourd'hui, nous sommes fermés.